Alexandra vous salue bien !
Alexandra vous salue bien !

Site temporaire de Cell'Accueil


Bun venit, dragi prieteni
Bienvenue, chers amis

Paru dans Le Monde du 22/10/2015
Paru dans Le Monde du 22/10/2015
Site de la Cimade
Site de la Cimade

Dernière mise à jour : 22 avril 2018

 voir pages  "Adhérents", "Autour de Nantes" et "Vivre Ensemble"

lun.

20

juin

2016

Contact : Cell'Accueil

A ceux qui "arrivent" sur ce blog et qui aimeraient en savoir plus sur notre action au quotidien auprès des familles Roms habitant Le Cellier et pourquoi pas, s'associer à notre démarche, merci de nous le faire savoir en cliquant sur "Commentaires" ci-dessous et en rédigeant un message (ne pas remplir Site internet)

0 commentaires

2018

En ce début d'année ....

... les familles ont échelonné leur retour sur Teren à partir du 11 janvier, pour la première ; les suivantes sont arrivées le 16 janvier, puis les 3 et 4 février, soit quatre familles présentes aujourd'hui. La cinquième, partie à la fin août 2017, après un épisode douloureux (interruption de grossesse non souhaitée), prévoit de revenir début mars.

Cette année est une année charnière pour elles avec la date fixée comme butoir par la municipalité pour la fermeture de Teren à fin juillet. Elles sont dans l'attente de propositions de logement : aucune ne leur a été soumise depuis un an et demi malgré la sollicitation des bailleurs sociaux par la municipalité et "Une Famille Un Toit" (missionnée par la DIHAL).

 

Rencontre avec la mairie

 Nous avons rencontré les élus à leur demande le 24 janvier dernier : elle avait surtout pour objet de nous faire part de la décision de la municipalité de proposer un logement social (T3) à La Vigne-Brebion à une des familles Roms et de recueillir notre avis.

 Après discussion, la proposition retenue était la suivante :
les dossiers des 3 familles Roms qui avaient mentionné Le Cellier en 1er, 2ème ou 3ème rang seront soumis à la commission d'attribution.

Lettre au maire

Nous avons par la suite adressé une lettre au maire pour lui faire part de nos interrogations sur les conditions de location pour la famille qui serait retenue (avec ou sans accompagnement social) et sur les solutions qui pourraient être proposées aux autres.

2017

Noël s'annonce : Teren se vide ! _________________________________le 10 décembre

Teren à nouveau fermé temporairement pour la fin d'année. Retour annoncé d'au moins 1 famille 2ème semaine de janvier.
Teren à nouveau fermé temporairement pour la fin d'année. Retour annoncé d'au moins 1 famille 2ème semaine de janvier.

Depuis la mi-novembre, seules 3 familles sur les 5 toujours hébergées étaient présentes sur Teren.

 Gaby (qui a fini son CDD fin novembre) et Ionut (Nelu) sont partis en Roumanie avec leurs 2 enfants le 6 décembre.

Simona qui a donné naissance à Nicolas le 4 décembre était tout juste rentrée de maternité (voir "Au fil du temps"), lorsque sa petite famille et celle de ses beaux-parents (Iulian et Constanta) ont pris le chemin de la Roumanie, le 10 décembre.


A la rentrée, 1 seul enfant (sur les 6 attendus) à l'école ________________le 4 septembre

 

Alexandra (fille de Diana et de Marinica) était la seule à prendre le chemin de l'école en ce jour de rentrée. C'était son 1er jour en école élémentaire : elle entrait en classe de CP.

Les 5 autres familles n'étaient pas encore de retour de Roumanie.

Alexandra sur scène à la fête de l'école _______________________________le 30 juin

Voir précisions et photos sur page "Au fil du temps"

Signature de la convention 2017-2018 - la dernière ______________________le 21 juin 2017

 Les 5 familles Roms restant sur Teren étaient invitées à la mairie le mercredi 21juin à 19h30 pour la signature de l'avenant à la convention d'hébergement pour la période 2017-2018. C'est le dernier avenant qui court jusqu'au 31 juillet 2018 : à cette date, toutes les familles devront avoir quitté Teren, décision irrévocable de la municipalité.

 

Avant d'entamer la lecture de la convention, le maire a invité un des adultes à venir à ses côtés pour lire la version en roumain, et c'est Gabriela (Gaby) qui a bien voulu assumer cette tâche.

 

Le maire a rappelé l'importance de ce document et l'obligation des signataires à respecter les engagements pris au travers de la convention.

 

Michelle a informé les familles des réserves apportées par l'Association sur la date de fermeture de Teren et sur ses conséquences si toutes les familles n'étaient pas relogées.

 

Elle a expliqué qu'en tant que représentante de Cell'Accueil, elle n'apposerait pas sa signature ce soir, la reportant en début de semaine de prochaine après la tenue d'une réunion tripartite avec Une Famille Un Toit.

 

Après cette présentation, les familles ont été reçues par les élus tour à tour en entretien individuel pour échanger sur le bilan de l'année et apposer leur signature sur le document. Michelle y représentait Cell'Accueil.

Avant cette réunion avec les familles, nous avions rencontré la veille le maire et deux adjoints à notre demande, les ayant informés de notre refus de signer la convention en l'état dans la mesure où elle n'apportait pas de garanties sur un relogement de toutes les familles avant la fermeture du terrain municipal.

Bilan des relogements depuis 2012

Suite à la parution d'un article dans l'Echo d'Ancenis du 19 janvier, où étaient rapportés les propos de Michel Huet, 1er adjoint, sur la situation de Teren Catherine (à l'occasion des vœux du maire), nous avons adressé à l'hebdomadaire un communiqué pour rectification et précisions sur les relogements, qui a été publié le 23 février (pas intégralement).

Extrait de l'article du 19/02

Rectificatif de Cell'Accueil paru le 23/02/2017


Le communiqué complet est accessible en téléchargeant le fichier ci-dessous :

Courrier Echo Ancenis - 201702.pdf
Document Adobe Acrobat 50.6 KB

Retour de Roumanie des familles _________________________________________ fin février

Le retour des familles en début d'année s'échelonne depuis l'arrivée de la première fin janvier : aujourd'hui, elles sont au nombre de quatre. Voir page "Au fil du temps".

2016

L'année 2016 se termine

En début d'année, il y avait sur Teren 8 familles (soit 16 adultes et 11 enfants) : aujourd'hui ou plutôt à leur retour de Roumanie courant janvier 2017, ils devraient se retrouver à 5 familles - avec un nombre d'adultes entre 8 et10, et un minimum probable de 2 enfants, peut-être plus - l'incertitude règne ! -

 

Cette année aura vu le relogement de 2 familles dans les communes environnantes, ce dont nous pouvons nous féliciter :

- Lorenzo, Ionela et leurs 2 filles : Lavinia et Alexandra

- Remus, Florentina et leurs 2 enfants : Alexandru et la petite dernière Yazmina née début août.

Un relogement rendu possible avec le concours d'Une Famille Un Toit.

 

Par contre, nous avons éprouvé une certaine déception avec le départ définitif de :

- Nelu, Cosmina et de leurs deux enfants : Luiza et Madalin

car ils ont décidé de s'en aller sans que l'on sache où ils s'installeront à leur retour de Roumanie en 2017.

 

Si nous sommes imprécis au niveau du nombre d'enfants en 2017, c'est que certains parents envisagent de laisser leur enfant en Roumanie, vu leur résistance à aller à l'école en France de façon régulière et toute la journée.

 

Toutes ces incertitudes et surtout le départ annoncé début novembre d'une famille et de deux enfants nous ont amené, la mort dans l'âme, à annuler à la dernière minute l'engagement d'une volontaire du Service civique et à nous désengager donc auprès de celle que nous avions retenue, avant même qu'elle ne débute sa mission, ainsi qu'auprès des Francas et de la municipalité.

 

Même si la tâche pour 2017 risque d'être rude, espérons que les familles qui restent verront s'ouvrir de bonnes perspectives pour quitter Teren dans les meilleures conditions.

Non, Teren Catherine n'est pas fermé définitivement ! _______ Décembre 2016

Teren est fermé temporairement depuis le 7 décembre. A noter qu'il ne reste plus que 4 caravanes pour 5 familles.
Teren est fermé temporairement depuis le 7 décembre. A noter qu'il ne reste plus que 4 caravanes pour 5 familles.

Depuis le 8 octobre dernier, il ne restait plus que 3 familles sur le terrain après le départ pour plusieurs mois de 3 autres familles (dont une quittait Teren définitivement).

Comme enfants, ils n'étaient alors plus que 2 d'âge scolaire : Daniel (collège) et Alex (CP) et 2 plus petits : Marco (2 ans et demi) et Giulia (2 ans).

Le vendredi 25 novembre, la famille d'Alex et Marco partait aussi pour la Roumanie, emmenant avec elle Daniel (ce qui était non seulement dommageable pour la scolarité, mais entraînait l'abandon pur et simple de la mission de service civique !)

Les 2 dernières familles ont pris le même chemin le 7 décembre.

Retour échelonné des 5 familles restantes prévu à partir de la mi-janvier.

 


Il n' y aura pas de volontaire de Service civique sur Teren ! _____ Novembre 2016

Fin septembre, en relation avec les Francas, nous mettions sur les rails notre projet d'engagement de volontaire(s) du Service civique, retenant les candidats qui postulaient pour la mission proposée : à savoir l'aide à la scolarité des jeunes enfants roms et l'animation des loisirs avec ouverture sur l'extérieur, en lien avec les parents. Début novembre, après un dernier entretien avec une candidate qui répondait à nos critères, nous étions convenus avec les Francas pour engager Laure, et lui avions fait savoir qu'elle débuterait sa mission le 8 novembre.

 Nous avions eu une réunion avec le maire et le 1er adjoint suite à notre demande d'installation d'un bungalow pour assurer de meilleures conditions matérielles à la volontaire, amenée à passer plusieurs heures sur Teren pour assurer ses activités.

 Deux jours plus tard, tout était remis en question ! Une famille nous annonçait qu'elle envisageait son départ en Roumanie prochainement, pour une période indéterminée, emmenant bien sûr avec eux leurs 2 enfants Alex et Marco, et peut-être même Daniel.
Alex et Daniel étaient les 2 enfants que la jeune volontaire devait accompagner d'ici Noël.
Nous n'avions plus qu'une solution : renier notre engagement auprès de Laure et renoncer à notre projet !

 En fait cette famille est partie 4 semaines plus tard emmenant effectivement Daniel avec elle.

3 familles ont quitté Teren : 2 temporairement et 1 définitivement ___Octobre

 Le 8 octobre au matin, 3 familles sont parties de Teren pour la Roumanie ( peu de temps après la fin de leur contrat chez le maraîcher).

 2 ont quitté Teren temporairement. Le maire qui les a reçu avant leur départ prolongé les a averti que s'ils ne revenaient pas au bout de 3 mois, leur caravane serait retirée.

 

L'autre famille ne reviendra pas. Deux semaines avant, reçus par le maire, Nelu et Cosmina avaient fait part de leur volonté de ne pas revenir sur Teren. La veille de leur départ, Nelu a sorti leur caravane du terrain et nous ne les reverrons plus sur Teren ni eux, ni leurs 2 enfants, Luiza (7 ans) et Madalin (5 ans). Pour explication de ce départ qui nous a quelque peu déçu, ils avancent le coût des charges, trop lourd à supporter (100 € par mois). Ils prévoient de revenir l'année prochaine dans la région mais n'ont pas souhaité préciser leurs intentions au niveau de leur hébergement et de la scolarité de leurs enfants.

 

Avec le départ de ces familles, le nombre d'enfants d'âge scolaire se réduisait donc de 5 à 2 jusqu'à début janvier !

A lire : article Forum dans Ouest-France du 7 novembre

Des Roms dans ma commune ? Même pas peur ! voir article sur page "Dans les media"

Sur Teren, pendant les vacances ________________________  Juillet-Août 2016

  • A la mi-juillet, il ne restait plus que 3 familles (les 3 autres étant partis en Roumanie)

  • Début août, une quatrième famille partait. Il n'en restait plus que deux :

    - Olga et Florinel avec Lucas

    - Cosmina et Nelu avec Luiza et Madalin.

    C'est Nuta, la mamie, qui assurait la garde des enfants pendant l'absence des parents (partis au travail).

Des départs de Teren Catherine _____________________________ Juin 2016

2ème départ : celui de Remus, Florentina et Alexandru

Teren après enlèvement de la caravane de Remus et Florentina
Teren après enlèvement de la caravane de Remus et Florentina

Leur caravane est partie : 

Remus et Florentina disposent de leur logement aux Touches depuis le vendredi 24 juin.

Mais nous continuerons de les voir sur Teren , Florentina assurant la garde de la petite Alexandra (fille de Marinica).

 


Vue de Teren après enlèvement de la caravane de Lorenzo et Ionela
Vue de Teren après enlèvement de la caravane de Lorenzo et Ionela

Depuis fin avril, la situation a évolué sur Teren Catherine. Dans le compte-rendu du dernier CA (voir page Adhérents),  nous évoquions les propositions faites à 3 familles d'attribution d'un logement social.

Sur les 3, deux familles ont laissé planer le doute au départ sur leurs intentions et, après échanges avec nous (Cell'Accueil et "Une Famille Un Toit") et entretien avec les élus, ont finalement donné leur accord.

La 3ème a refusé catégoriquement.

Depuis le week-end du 11 et 12 juin, Lorenzo, sa femme Ionela et leurs 2 filles, Lavinia et Alexandra ont quitté le terrain pour s'installer dans un pavillon avec jardin à St Mars du Désert.

Lavinia et Alexandra vont terminer leur scolarité à l'école du Cellier.

 

Quant à la 2ème famille, Remus et Florentina (qui attend une petite fille pour août), avec leur garçon Alexandru, ont récupéré les clefs de leur logement situé aux Touches et attendent pour s'y installer la réouverture des compteurs d'eau et d'électricité.

 

Il est à noter qu'une bonne partie de leur équipement (mobilier, clic-clac, vaisselle, réfrigérateur et divers ...) a été fournie par les Restos du Cœur et cela gracieusement. (Merci à Didier et à Charles des Restos du Cœur d'Ancenis pour cet apport précieux et apprécié des bénéficiaires).

Ces 2 familles bénéficieront de l'accompagnement social d"Une Famille Un Toit" pendant quelque temps.

 

Après leur départ, il ne restera plus sur Teren  que 6 familles occupant 5 caravanes.

 

Signature de l'avenant de la convention pour 2016 - 2017_______Mercredi 22 juin

Les représentants des 4 familles entre élus et membres d"Une Famille Un Toit" (dont Maria qui  assurait la traduction) et de Cell'Accueil, et Delphine.
Les représentants des 4 familles entre élus et membres d"Une Famille Un Toit" (dont Maria qui assurait la traduction) et de Cell'Accueil, et Delphine.

Les 6 familles Roms restant sur Teren étaient invitées à la mairie le mercredi 22 juin à 19h00 pour la signature de l'avenant à la convention d'hébergement pour la période 2016-2017.

Deux d'entre elles n'étaient pas au rendez-vous.

Après lecture de la convention, le maire a tenu à rappeler l'importance qu'attachait la municipalité à voir les enfants scolarisés aller à l'école tous les jours et ce jusqu'à la fin de l'année. Leitmotiv rappelé aussi par Cell'Accueil en insistant sur une présence toute la journée et le respect du calendrier scolaire.

 


[Ce qui change dans la convention :

1- "Une Famille Un Toit" n'est plus signataire

Sa mission confiée par la mairie se termine fin juin. Par contre, elle continuera d'intervenir auprès des familles jusqu'à fin novembre dans le cadre de sa convention avec la DIHAL 'Délégation Interministérielle ...".

2- Les conséquences d'un refus sur une proposition de logement

Une clause a été rajoutée à la convention initiale concernant l'accès au logement et précisant qu'en cas de refus d'un logement répondant aux critères demandés et au périmètre choisi par elle, la famille devra quitter le terrain. 

Si la proposition faite ne correspond pas à sa demande et que la famille refuse, il y aura échange entre la famille, la commune et Cell'Accueil pour trouver un accord.]

Et l'engagement de volontaires du Service Civique

Le projet va entrer dans sa phase de réalisation.

Nous avons le financement pour engager 2 volontaires sur 8 mois (avec les subventions du CCAS et de la mairie votées dernièrement pour 2016 et l'assurance de leur renouvellement le temps de leur mission).

Nous venons de rencontrer les Francas (Cell'Accueil va prendre son adhésion à l'association ) pour concrétiser l'engagement des volontaires et définir très précisément les missions.

Nous avons contacté les équipes enseignantes pour voir dans quelles conditions les volontaires pourraient éventuellement intervenir à l'intérieur de l'école.

Côté équipement, afin d'offrir des conditions convenables aux volontaires pour mener à bien les activités sur le terrain, nous avons bon espoir qu'une solution sera trouvée avec l'aide des élus.